Vendredi 16 Novembre 2012 – 16h44

J’ai découvert ce magnifique tableau sur le blog de L’Ogresse de Paris et j’avais envie que cette femme emportée par sa lecture vienne illustrer ce billet.

Voilà plusieurs semaines que ce journal reste silencieux et il est grand temps de lui redonner un peu vie. C’est toujours avec un doux plaisir que je reviens à lui, comme un cahier sagement rangé qui attend que je l’ouvre. Il est discret et pourtant toujours disponible, en attente de mon bon vouloir et j’ai pour lui une réelle affection.

Sans rentrer dans des détails d’ordre trop personnels, je suis dans une période de remise en question sur plusieurs aspects de ma vie et de ma petite personne et bien évidemment cela concerne aussi mes lectures. Rien de dramatique (je rassure celles qui pourraient s’inquiéter, j’en connais quelques unes), mais depuis presque un an, et plus précisément depuis un certain cap franchi en janvier dernier, je sens que je suis dans une phase de réflexion. Pour l’instant cela ne touchait pas trop mes lectures, mais des aspects plus personnels. Or depuis quelques semaines, de nouvelles envies sont nées et me poussent à reconsidérer ma façon de lire. J’en avais peut-être déjà un peu parlé ici (je ne me souviens pas toujours de ce que je peux raconter ici ou là), et en cette fin d’après-midi j’ai eu envie de faire un peu le point.

L’envie de lire et de bloguer est toujours très présente, mais c’est davantage la manière de faire que j’essaie de modifier. Sans doute l’effet Rentrée Littéraire a fait que j’ai été, et plus encore que les années précédentes, portée à lire des romans fraîchement sortis en librairie négligeant ceux de ma PAL, et du coup ai-je de plus en plus l’impression de m’éloigner de MES lectures. J’ai surtout l’impression de ne plus choisir mes lectures. Enfin, ce n’est pas exactement cela, car les livres de la rentrée ou les SP que je reçois par le biais de partenariat sont choisis, mais ils demandent une lecture urgente qui ne coïncide pas toujours avec le bon moment. Pourtant des livres de la Rentrée ou reçus par le biais d’un partenariat m’ont vraiment plu, comme Home ou Blood Hollow, et je ne regrette vraiment pas de les avoir lus, mais je constate que mes propres livres passent en second. Je l’avais déjà remarqué et c’est pour cela qu’avec L’Or nous avons mis en place notre Objectif PAL Noire, mais je pense vraiment qu’il faut que je revienne à des envies de lecture plus impulsives.

Il ne s’agit pas pour moi de critiquer les SP ou les lectures communes (que ce soit entre blogs ou dans les Clubs de lecture) que j’apprécie les premiers parce que je pense qu’il est important de connaître ce qui s’écrit aujourd’hui et les secondes car j’aime le plaisir de partager une même lecture avec d’autres, mais j’ai juste envie d’une place à moi. Un peu comme dans un couple : on peut faire des activités avec l’autre, les apprécier, en avoir besoin, mais on a aussi envie parfois d’être seule et de faire des choses toute seule.

Ensuite je trouve que cela touche aussi le blog et qu’il perd de son identité (si identité il eut un jour!) ou du moins que le fameux adage : "dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es" finit par n’être plus tout à fait juste le et me concernant. J’ai toujours lu beaucoup de classiques, j’en ai encore plein à lire, mais je me rends compte que je n’en lis plus. Je n’ai pas lu Balzac depuis des mois, ni Sand depuis pfffff, sans parler de Stendhal et des autres. La faute n’en revient qu’à moi-même.

Concrètement je ne sais pas encore comment réellement remédier à cela. Je ne veux surtout rien programmer et en même temps ne renoncer à rien, ni aux challenges, ni aux LC qui m’apportent beaucoup. Il va juste falloir que je trouve un équilibre qui me satisfasse davantage. Car mon problème vient de ma curiosité qui me donne envie de tout lire et de tout découvrir, mais comme je ne lis pas 30 livres par mois (hélas cent fois hélas!!!), il faut bien que je trouve une façon de tout concilier. Les choses se mettront sans doute en place petit à petit. Il est indéniable que tenir un blog de lecture modifie un peu nos comportements de lecture : grâce à ma fréquentation des blogs j’ai découvert énormément de nouveaux auteurs et genres, je lis deux fois plus qu’avant, et puis j’ai été emportée par cet enthousiasme communicatif autour des livres et de la lecture. Non vraiment, je ne veux pas qu’on croit que je critique quoique ce soit car ce n’est pas le cas, c’est simplement une constatation que je fais après plus de 3 ans de blog et une envie de revenir à un moi-lectrice plus ancien, mais finalement cette envie rejoint mes réflexions plus personnelles sur ma petite personne. Parfois j’ai l’impression que c’est comme avec mes enfants, après 3 ans de congé parental où l’on s’adonne à ses enfants corps et âme, une fois qu’ils entrent à l’école, qu’ils commencent à rouler, on se dit : Bon et maintenant, je fais quoi, moi ? On est toujours dans l’euphorie de leur petite enfance, on s’enthousiasme de leurs progrès, on sourit benoitement à leurs propres sourires, mais il faut bien que nous reprenions aussi notre propre place.

Demain est un autre jour…

39 réflexions sur “Vendredi 16 Novembre 2012 – 16h44

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi, et en ce moment, je pense la même chose (d’ailleurs, j’ai beaucoup souri en lisant ton billet qui met des mots sur ce que je ressens). Je me dis aussi que c’est un effet de la rentrée littéraire, car depuis le mois d’aout, je ne suis plus vraiment à l’origine de mes choix de livre et cela me manque. Il me reste quelques livres à finir, mais dès décembre, je repasse à ma PAL !

  2. Comme je te comprends ! Depuis la création de mon blog il y a environ huit mois, je cède à de nombreuses sollicitations de challenges ou de lectures communes, qui "m’obligent" à lire certains livre "en urgence" ou dans un ordre préétabli. J’ai certes fait beaucoup de belles découvertes, mais je me rends compte que je choisis mes lectures de façon beaucoup moins spontanée qu’auparavant. J’ai dans ma PAL des livres qui me font terriblement envie, mais dont je ne cesse de repousser la lecture au profit d’autres ouvrages "prioritaires". Je reconnais que cela déclenche parfois chez moi une certaine frustration…

    • L’ "ordre préétabli" c’est peut-être aussi ça, tu as raison c’est d’ailleurs pour cela que je préfère les Lectures Communes Approximatives qui prévoient la lecture dans le mois et pas pour une date précise, mais ces derniers mois je me suis fait des PAL mensuelles et le problème vient peut-être aussi de cela.

  3. Je comprend très bien ce que tu évoques. c’est peut être aussi pur ça que j’écris si peu de billets lectures et participe rarement aux partenariats ou lectures communes sauf quand ils correspondent véritablement à une envie. Sinon, j’aurai peur de me perdre. La seule entorse que je fais vraiment c’est pour le club de lecture car j’ai trop de plaisir à partager cette passion. Mais là aussi je ne me force pas… Si le livre me tombe des mains et bah tant pis! Laisse toi guider par tes envies, c’est ce qui compte le plus je crois.

    • Disons qu’au départ mes choix viennent toujours d’une envie, et j’aime qu’on me donne l’occasion de découvrir des textes et des auteurs que je n’aurais peut-être pas lus autrement, le truc est qu’il faut que je refasse plus de place à mes propres livres.

  4. Je te comprends tout à fait. C’est la raison pour laquelle je suis très peu présente sur les nouveautés de la rentrée : je n’ai pas envie de lire ça en ce moment. J’ai voulu lire le Goncourt, je l’ai pris à la bibliothèque mais au final, j’ai feuilleté quelques pages et ça ne correspond pas à mon moment. Alors tant pis, je lis des bouquins moins "dans le vent", je fais des billets qui seront moins voire pas commenté mais au moins, je me fais plaisir et je suis mon feeling où je veux quand je veux. On a suffisamment de trucs imposés dans la vie, il manquerait plus qu’on s’auto-impose des lectures ! :p

    • Je crois surtout que je suis partagée entre deux envies et que comme je lis assez lentement je n’ai pas le temps nécessaire pour assouvir les deux, c’est pour cela que j’ai dit que si je lisais 30 livres par mois le problème se poserait moins. Là je sens qu’une des deux a pris le dessus, mais avant le blog j’étais plutôt dans la situation inverse : j’avais envie de lire plus de littérature contemporaine… Bref on n’est jamais contente !

  5. J’ai dû, ces dernières semaines, prendre de la distance avec tout ça moi aussi, car je n’ai vraiment plus le temps de "jouer le jeu"…. et je me rends compte que c’est très difficile "d’en sortir" quand on est pris dans la mouvance… les sp continuent d’arriver, et même quand on le dit clairement, y’a certains éditeurs qui comprennent pas… enfin un en particulier qui essaie de m’embarquer malgré moi dans des activités… Comme toi, je ne crache pas sur les SP, j’ai lu plus de nouveautés depuis que j’ai ouvert le blog que pendant toute ma vie, et j’ai souvent fait de bonnes découvertes… mais les livres s’empilent, j’en achète presque plus, mais ils poussent quand même partout dans mon appart…. surtout que dans l’année qui vient, à part des classiques, je ne vais pas avoir "le droit" de lire grand chose…. Bref, en même temps, on est des lecteurs avant tout et pas des partenaires de maisons d’édition, et faut s’accorder le droit de prendre de la distance si on en a envie ou besoin.

    • Je n’ai jamais eu trop de pression des maisons d’édition, pour celles qui restent et m’envoient encore des livres je crois qu’elles ont compris que je prenais mon temps, les autres sont parties chasser sur des landes plus propices ;) ! ça ne me dérange pas. Comme toi avant le blog je ne lisais jamais les livres de la Rentrée trop chers et pas sûre qu’ils allaient me plaire donc je préférais miser sur les valeurs sûres, les classiques ou du moins des auteurs que je connaissais déjà. Contrairement à toi, j’achète encore beaucoup de livres ("trop de livres" serait plus exact!) parce que les blogs sont de grands tentateurs. Mais tu vois par exemple cela fait des années que je n’ai plus lu Wilkie Collins alors que j’ai plusieurs romans dans ma PAL et que je l’adore, je remets à plus tard et ça finit vraiment par me manquer et ça m’ennuie aussi que cet auteur soit absent de mon blog. J’étais une grande lectrice des auteurs du XIXème autant français qu’anglais et je me rends compte qu’il y en a très peu sur mon blog alors qu’ils correspondent vraiment à mes goûts profonds de lectrice. Donc c’est vers cela que je veux aller, un retour aux sources comme l’a dit Lili Galipette, mais je serais triste aussi de délaisser la littérature contemporaine qui m’apporte aussi beaucoup. Bref ce n’est pas simple.
      Merci pour ton commentaire.

  6. En lisant tes billets ces dernières semaines, j’ai eu l’impression qu’il y avait beaucoup de livres "moyens". Des livres pas mauvais, pas désagréables, avec des atouts mais sans plus. Et tu en parle sans enthousiasme. Personnellement, j’ai de bons préjugés qui font que je choisis mes livres en étant assez difficile, je suis rarement déçue comme ça. J’ai l’impression que tu es en manque de "coups de coeur", ou que cela te désole de les piocher souvent dans les classiques et pas les contemporains…
    Bon cheminement !

    • C’est possible, mais en même temps je suis assez difficile en "coup de coeur", donc tu n’as pas tort. Oui sans doute qu’il me manque plus de profondeur dans mes lectures et que cette profondeur je la trouvais surtout dans les classiques qui sont souvent plus denses, plus riches et qui plaisent à mon esprit d’analyse.
      Merci pour ton aide.

  7. Très beau billet George une fois de plus. Comme je te comprends, lire par obligation même si tu les choisis et que tu fais de belles découvertes se révèle aussi frustrant. Moi je n’ai pas ce problème car je n’ai pas de partenariat, mais c’est vrai que je réfléchis longtemps avant de me lancer dans une LC ou un challenge car je ne veux pas ordonner mes lectures, je ne fais pas de pal mensuelle et je ne sais jamais quel sera le livre suivant

    • Je ne lis pas vraiment par obligation, mais disons plutôt que j’ai privilégié des lectures à défaut d’autres et qu’aujourd’hui j’ai envie de rétablir un certain équilibre qui me permettrait de lire les deux sans frustration. Pour ce qui est d’ordonner mes lectures, je pense en effet que j’ai eu un déclic quand en faisant ma PAL d’octobre je me suis rendu compte que sur 10 livres il n’y avait que 3 livres de ma PAL.
      Merci.

  8. C’est un très beau billet, George, et je te comprends tout à fait.
    C’est un peu pour cette raison que je m’interdis les livres de la rentrée : je sais que, si je commence, j’aurais envie de rester dans l’actualité des blogs en les lisant et que cela sera au détriment de mes lectures "de coeur". Je préfère boycotter – et attendre que le temps fasse son tri.
    En ce qui concerne nos lectures communes, si celles-ci sont un poids, n’hésite pas à me le dire. J’aime les LC car elles me permettent de sortir de ma PAL des livres que j’ai tendance à oublier. Mais je veux surtout que ça reste un plaisir. Donc si tu en as marre, ou que tu n’as pas le temps, pas de soucis !

  9. Je me retrouve totalement dans tout ce que tu dis. C’est pour ça que, ayant trop peu de temps pour lire, je ne recherche pas les SP, préférant choisir mes lectures, et je ne lis pas de livres de la rentrée littéraire, même si je note quelques titres, préférant attendre qu’ils sortent en poche vu que, de toute façon, je lis les livres de ma PAL avec plusieurs années de retard.
    Il me semble que, lorsque tu as mis en place ta belle organisation et tes PAL mensuelles, j’avais encore joué les rabats-joie, me demandant si tu tiendrais sur la longueur une discipline aussi stricte.
    Comme toi, mes envies de lecture sont infiniment supérieures à ce que j’ai le temps de lire, et ma LAL s’est considérablement allongée depuis que je fréquente la blogosphère, et c’est extrêmement frustrant, même si je suis incapable de m’arrêter de noter tout ce qui me fait envie. Comme toi, j’aurais envie de mettre les bouchées doubles ou quadruples, et j’ai l’estomac plus gros que le ventre. Mais je crois que les disciplines que nous nous imposons pour canalyser l’inflation de livres doivent rester suffisamment souples pour que la première motivation de nos lectures reste l’envie.
    Je te souhaite que tes réflexions s’avèrent fructueuses!

    • Oui tu es mon avocat du diable et j’aime beaucoup ça !
      Je ne crois par que SP et Choix s’opposent, et je suis contente des quelques partenariats que l’on m’a proposés et qui me laissent vraiment le choix des livres, d’en prendre ou pas, sans pression, et sans remarques désagréables. Le problème est que j’ai négligé un peu mes livres, portée par une envie de découverte mais pas pour suivre le mouvement des blogs je ne me soucie pas vraiment de parler des livres du moment en même temps que tout le monde, d’ailleurs je vais attendre pour lire le Rowling et le porno mum ne me fait pas du tout envie. Grâce à ce billet et aux commentaires j’ai compris que mon problème résidait davantage dans le fait que mes lectures sont déséquilibrées et que j’ai privilégié les nouveautés ou autres en négligeant les livres, les auteurs qui me constituent vraiment comme Balzac par exemple, entre autres. J’aimerais rééquilibrer la balance.
      Merci pour ton aide précieuse.

  10. Finalement peut-être que la question est : comment de ne pas se fermer aux influences et sollicitations extérieures qui permettent de faire des découvertes tout en poursuivant son propre chemin à soi rien qu’à soi ? Je n’ai pas la réponse ! :) Mais pour l’instant j’essaie 2 choses : me tenir loin des modes (ne pas lire tout ce qui vient de sortir et dont on parle beaucoup en ce moment n’est pas se couper de la littérature contemporaine, parce que lue avec 2 ou 3 ans de retard, la littérature contemporaine reste la littérature contemporaine, mais le temps et la distance permettent de faire un peu le tri dans ses envies de lecture) et puis surtout laisser les livres se recommander entre eux. J’aime bien à l’issue d’une lecture chercher vers quels autres livres (du même auteur, du même genre, sur le même thème…) je peux me laisser entraîner pour que le chemin se dessine petit à petit. Donc ne pas trop programmer ses lectures ! Mais ce ne sont pas des solutions miracles, parce que je lis beaucoup moins que toi en quantité, mais avec aussi beaucoup d’envies de lecture, alors j’ai un peu le même problème du choix difficile à faire…

    • "comment de ne pas se fermer aux influences et sollicitations extérieures qui permettent de faire des découvertes tout en poursuivant son propre chemin à soi rien qu’à soi ?" C’est exactement cela, tu as trouvé la phrase magique :D ! Ton commentaire est très juste et m’aide beaucoup, notamment aussi ce que tu dis que le fait que les livres se recommandent entre eux. C’était en effet quelque chose que j’aimais beaucoup et que j’ai négligé aussi. Merci beaucoup !

  11. De toute façon, on ne pourra jamais lire tout ce qui nous fait envie (hélas ! mais il faudrait, en ce qui me concerne,, plusieurs vies entièrement dédiées à la lecture). Mais comme tu dis : c’est une question d’équilibre ! A chacun de trouver le sien, pour ma part et bien pour l’instant en tout cas, je suis satisfaite !

  12. La vie est faite de remises en questions qui permettent de changer de route, de mieux repartir ou simplement de remettre les pendules à l’ordre. Le blog est une activité totalement addictive et parfois on se laisse un peu déborder. On sentait bien un peu moins d’enthousiasme dans tes dernières lecture … question de choix ? En tous cas, je te souhaite de trouver un juste équilibre qualitatif entre ce que tu VEUX lire et ce que tu PEUX lire. Je peux quand même te dire que grâce à toi, j’ai dévoré des auteurs que je n’aurais pas lu et je te remercie !!! passe un bon WE.

  13. Touchant billet… Je crois qu’on se demande toujours où est sa place et comment la trouver, non? C’est ce qui fait avancer – enfin c’est ce que je me dis pour me rassurer ;)
    Se lancer dans des nouvelles lectures est parfois plus enrichissant que camper sur ses positions… Mais en même temps le retour aux sources permet de mieux repartir.
    L’important est de ne pas s’oublier en chemin je crois.
    3615 Lao Tseu Violette ;)

  14. J’aime beaucoup tes billets sur ce blog (autant que tes avis lectures), ils me font souvent me poser des questions sur moi-même. J’ai l’avantage de ne pas avoir un blog de lectures à la base donc toute liberté de participer ou non à certains challenges et de parler en général que ds romans que j’ai aimés. Par contre je découvre tous les jours en vous lisant des auteurs et des titres que je n’aurais pas osés avant. Je ne prend donc que les aspects positifs et tant mieux. Alors fais surtout ce qui te plait et tant pis pour le reste! Bises

  15. Je comprends complètement ce que tu écris …. Il ne faut pas perdre sa spontanéité de lecteur, c’est essentiel, je pense.
    Je dois avouer avoir remarqué que ton blog laissait les classiques un peu de côté ces derniers temps. D’un point de vue personnel, je reconnais que ça me manque beaucoup.
    Mais ta plume reste très agréable quoiqu’il arrive!

  16. Quel beau billet ! Je comprends tes réflexions et tes questions même si pour ma part, je ne reçois que très très peu de SP (et ça me va comme ça :) ) etque je n’ai plus fait de lecture commune depuis des lustres (ce que je regrette un peu quand même)… En tout cas, ce que tu dis dans ce billet entre parfaitement dans ce que je suis en train d’écrire dans mon TFE (je suis en plein dans la grosse partie "blogosphère littéraire" et ce n’est pas une mince affaire !). D’ailleurs, je pense te citer, si tu es d’accord, avec cette phrase qui pour moi illustre bien les ouvertures que permet le blog de lecture : "Il est indéniable que tenir un blog de lecture modifie un peu nos comportements de lecture : grâce à ma fréquentation des blogs j’ai découvert énormément de nouveaux auteurs et genres, je lis deux fois plus qu’avant, et puis j’ai été emportée par cet enthousiasme communicatif autour des livres et de la lecture." :)

  17. C’est une constatation que je me suis également faite ces derniers temps, justement. C’est comme ça que j’ai ressorti un Perry la semaine dernière, ainsi que Sanditon, de Jane Austen. Je suis heureuse de profiter des rentrées littéraires reçues, mais je regardais à regret mon étagère, toujours aussi pleine de livres non lus.
    je continue de lire les SP reçus et les prix du jury, mais je crois que je ne vais plus me charger d’autant de contraintes, pour profiter de mes choix personnels !
    bonnes lectures, et continue de tenter le diable en me présentant tes dernières découvertes ! ;-)

  18. Un très beau billet George… Je suis actuellement dans la même réflexion à peu près… Je me rends compte que j’ai "plus gros yeux que gros ventre" (si tu connais cette expression) en bref je suis de plus en plus gourmande en lectures, et depuis que je lis les blogs de lectures j’ai découvert encore d’autres catégories que je ne regardais même pas avant (par exemple la littérature jeunesse) Donc forcément ma PAL fructifie gaiement…. Mais malheureusement (même si je lis plus qu’avant le blog) je ne lis pas assez vite pour faire descendre la pile étant donné que souvent, les entrées sont plus conséquentes que les sorties (et ce malgré ma résolution depuis la création de n otre challenge PAL noire) je n’arrive pas à controler ses entrées autant que je le voudrais, les tentations sont partout… Et lire les blogs n’aident pas !! Mais bon, je suppose qu’un jour nous arriverons à lire tout ce qui nous tente :0)

Un petit mot sera le bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s