Samedi 25 Septembre

8h40

Ce matin encore Mrs Dalloway fait de la résistance, pourtant le passage sur le retour inopiné de Peter Walsh a soudain accéléré mon rythme de lecture, mais je ne parviens pas à dépasser les 30 pages d’affilé ! Je me sens un peu découragée par cette lecture, guère d’enthousiasme, et pourtant il va bien falloir le finir. Moi qui croyais aimer Virginia Woolf voilà que je peine sur LE roman reconnu comme son chef-d’oeuvre ! Pourtant je reconnais que l’idée romanesque est intéressante : racontez ce qu’il se passe dans la vie et la tête de son héroïne pendant une journée, est une magnifique idée. Je pense bien sûr au Ulysse de Joyce, que je ne suis jamais parvenu à lire… encore un…

Aujourd’hui débute le Festival de la Littérature Américaine à Vincennes. Je vais sans doute y aller cette après-midi, je ne sais pas encore exactement où cela se tient, il faut que je me renseigne, à la fois sur le lieu et sur la présence des écrivains, mais bizarrement j’ai dû mal à trouver ces informations ! je verrai cela plus tard !

9h20

Mango a écrit un billet ce matin qui forcément me ramène à ce journal ! Elle s’interroge sur sa pratique du blog et comment il peut conditionner ses lectures ! Elle y parle de « prison où je me serais volontairement et joyeusement enfermée? », sorte de prison dorée, de prison heureuse, cela me fait penser à Stendhal et à Sand ! oui, le thème de la prison heureuse se retrouve à la fois dans La Chartreuse de Parme et dans Consuelo. Dans ces deux romans, les personnages font l’expérience de l’emprisonnement et dans les deux cas, cette partie de leur vie est comme une parenthèse heureuse : Fabrice Del Dongo y trouve l’amour, Consuelo la réflexion et le paix. Le blog peut-il avoir cette valeur? Il est un refuge, mais aussi un lieu de réflexion, d’échanges, d’amitiés, et en même temps il nous enferme dans un monde parallèle. Souvent, après avoir passé plusieurs heures devant mon écran, j’ai à la fois la sensation d’avoir « vécu » et le sentiment aussi de n’avoir rien fait… c’est une étrange impression.

12h50

Ce matin j’ai renoué avec mes habitudes d’étudiante ! Pendant qu’Antoine était à son activité du samedi, je me suis réfugiée dans un café, Mrs Dalloway dans mon sac, ainsi que mon carnet de lecture… lire dans un café n’est pas toujours évident… trois personnes se sont installées à la table à côté de la mienne, le monsieur parlait un peu fort, et moi et Mrs Dalloway nous avons eu bien du mal à nous entendre… Une petite vingtaine de pages se sont tournées cependant, et, petit à petit, pas à pas, il semble que je commence à prendre goût à cette lecture !!! Le double café était bon, mais on a beau dire, ne plus pouvoir fumer dans un café en lisant est bien regrettable !!!!

J’ai fait mon tour chez le buraliste d’à côté et suis repartie avec « Cuisine et vin de France » (mais je me demande si je ne l’ai pas déjà acheté ??? oups !!!), « Le Nouvel Obs », essentiellement pour la partie consacrée aux livres et « Le magazine des Livres »  et cela malgré la couverture consacrée à Amélie Nothomb…. Si j’achète des magazines, hebdo ou mensuel, la première chose que je consulte, c’est les pages Livres, parfois même je ne lis que ces pages-là !!!!

Mon Dieu !!!j’ai oublié de dire que j’avais reçu le dernier roman de Houellebecq ce matin ! j’étais sous la douche quand le signal du facteur a retenti… heureusement Antoine l’a entendu et a réceptionné le colis : « Tiens un colis pour ta maman » !!! il est gentil ce facteur !!

14h45

Journal de Oates ouvert au hasard et je tombe sur ça :

« Certaines pensées, donc, ne peuvent être que personnelles. On ne peut les ressasser, les ruminer, que dans un journal. (Et uniquement dans un journal inaccessible à quiconque.)… Le royaume du non-écrit, du non-imaginé, du jamais conçu. Penser au para-Hamlet, au para-Ulysse, au grand flot d’émotion qui ne s’est pas retrouvé dans les romans de Virginia Woolf… » (p.229)

Voilà le miracle de la littérature…. Alors même que je parle de Woolf, que j’évoque Ulysse aujourd’hui dans cette page de mon journal, je lis, totalement par hasard, ces phrases de Oates qui retentissent alors encore davantage !

19h36

Enfin l’émission « ça balance à Paris « a repris sur Paris-Première, avec en maître de cérémonie Eric Naulleau. Je suis cette émission depuis plusieurs années, au fil des années les maîtres de cérémonie ont changé : Michel Field, Laurent Ruquier et le dernier en date Pierre Lescure… nouveau décors, nouveau ton, le retour de Mazarine Pingeot (qui a beaucoup maigrie et que je trouve très belle, c’est mon côté people!!!), toujours Philippe Tesson et Elizabeth Quin, la reine du cinéma et de la critique métaphorique !!! J’aime beaucoup le principe de cette émission, et les critiques sont souvent justes… livres, théâtre, cinéma, expos sont passés au crible des critiques… puis viennent des invités mystères, et les critiques se retrouvent devant les gens qu’ils ont critiqué… donc pas de langue de bois… Naulleau n’a pas aimé Houellebecq, tandis que tous les autres ont aimé… Je suis contente d’avoir reçu La Carte et le territoire, je l’aurais pas acheté, pourtant le lire m’intrigue beaucoup !

Finalement je ne suis pas allée à Vincennes. Les rencontres ont lieu dans différents lieux, trop compliqué pour moi ! tant pis !

J’ai lu quelques pages de L’étrange vie de Nobody Owens, ça me change de Mrs Dalloway… les premières pages sont envoûtantes, je me demande si je ne vais me laisser aller à le lire en parallèle… Vive la littérature jeunesse !

53 réflexions au sujet de « Samedi 25 Septembre »

  1. la sensation d’avoir vécu..; et de n’avoir rien fait. Comme je te comprends… j’essaie désormais de moins passer de temps sur les blogs (je sais, ça ne se voit pas du premier coup d’oeil!). On est dans un monde parallèle, agréable, étonnant, enrichissant. Mais des fois on oublie ce qui est avec nous, « en vrai ».

    • Oui et puis cela tient aussi au fait que l’entourage a parfois du mal à comprendre. Si l’on passe une journée avec des amis, on est proche des échanges qui ont lieu sur les blogs et sur FB, mais il en me semble pas que nous ayons cette même impression ni que cette journée entre amis aura la même image pour notre entourage que quand on passe une journée sur l’écran… Et puis il ne faut quand même pas perdre de vue l’aspect « création », quoiqu’on en dise, écrire un blog c’est écrire, donc créer et ça prend du temps !

  2. oui, tu as raison, je n’y avais jamais pensé… si on dit qu’on a passé la journée devant l’ordi à discuter avec des blogueurs, on nous regarde un peu de travers. Et au final, est-ce que ce n’est pas aussi ce que l’on reproche aux ados, scotchés à l’ordi en permanence?

    • Pour les ados je suis d’accord, mais nous avons, je crois, la maturité pour appuyer sur Off et reprendre une vie normale ! les ados sont plus dépendants, et plus sensibles aux addictions là aussi je le crois !!!

  3. oui, c’est vrai… j’en connais qui n’ont pas cette fonction « off » comme tu dis! pas moyen de les arrêter sauf à confisquer l’ordi! pour ma part, quand je suis en vacances, je n’y pense jamais, mais quandje suis chez moi, je suis toujours attirée par l’ordi, pour voir ce qui se dit ce qui se fait, discuter avec les « collègues » blogueurs…

  4. Ton paragraphe sur « la prison » qu’est un blog est très juste… Je crois qu’une blog a une vie : un début, un milieu et une fin car il répond à chaque étape à un besoin de notre vie et nous permet parfait de faire de très belles rencontres !

    • L’idée de la « prison » vient de Mango je n’ai fait que la reprendre ! je suis assez d’accord pour la vie du blog mais je crois que les blogs par thème (comme ceux sur nos lectures) lassent moins que les blogs généralistes qui finissent par tourner en rond !!!

  5. Et puis, ils permettent de divertir les autres… Finalement, les filles vous commettez une bonne action.
    Je me suis instituée deux récréations dans la journée. Vers 13h et 20h. Les heures où mon tendre regardent les infos télévisées, moi, je lis vos blogs.
    Bon WE.

    • L’avantage du choix de tes heures, c’est tu récupères les billets du matin et ceux de la journée !!! bref tu n’es perds plus une miette !!! 🙂

  6. J’aime beaucoup lire au café. Mon meilleur souvenir: lire un texte de Philippe Delerm près de la Sorbonne. Je n’ai pas vu les heures défiler. J’aime aussi lire Bobin au coeur de la forêt.
    Je pense lire un jour Miss Dalloway…
    Tiens tiens…tu me donnes l’envie de me rendre à la presse cet après-midi.

    • j’aime beaucoup le fait que tu associes un auteur à un lieu !!!
      Cette Mrs Dalloway me donne du fil à retordre, mais je m’accroche !!!

  7. Quelle riche matinée! Intéressante cette réflexion sur les blogs… à méditer!

    Quant à « Mrs Dalloway » ça me rappelle certains romans que j’avais VRAIMENT envie de lire et de découvrir mais, malgré tout, impossible de rentrer de dans… ce n’est jamais facile d’admettre une défaite littéraire… moi je suis une acharnée mais, parfois, je déclare forfait, un peu la mort dans l’âme cependant. ^^’

    • Plus j’avance avec ce journal plus des idées me viennent… j’avais oublié un peu le bonheur d’écrire un journal !!!!
      Pour Mrs Dalloway, je ne vais pas laisser tomber, je m’accroche !!!!

  8. En te lisant, je me dis que , contrairement à ce que peuvent penser les non lecteurs, c’est quand même très riche une vie de lectrice, surtout lorsque, comme Mirontaine, on associe ses lectures à des lieux, tout comme comme toi, Mrs Dalloway et ton café! J’aime bien tous ces détails!

    • Justement c’est ce que j’ai envie de montrer à travers ce journal ! comme les écrivains qui tiennent un journal racontent leur vie d’écrivain, comment leur vie tourne autour de cette activité, moi j’ai envie de faire le journal d’une lectrice, comment je lis, quoi?, où?, quelles sont les idées, les réflexions qui naissent de ces lectures…
      J’ai beaucoup aimé ton billet du jour sur ton blog !!

  9. Je suis d’accord sur le fait que le blog soit une sorte de prison dorée … moi aussi après quelques heures passées face à mon écran j’ai ce double sentiment de plénitude et de vide à la fois … étrange sentiment …

    Lire dans un café, voilà un loisirs que je ne pratique plus … sans doute parce que dans mon nouveau quartier (depuis 2 ans tout de même) je n’ai pas trouvé de lieu qui s’y prête …

    • Mlle S. votre commentaire me fait penser que je vais justement retrouver ce plaisir pendant une des matinées par semaine de mon fils à son « atelier-école »… ne pouvant rentrer à la maison j’ai décidé d’en profiter pour avoir deux heures dans un café ou salon de thé et de lire 🙂

    • Par chance il y a deux trois bistrots sympas dans ma banlieue !!!! c’est fou comme on devient un objet de curiosité quand on lit seule dans un café !!!! 😉

      • Ah mince, je ne sais pas si je vais aimer alors, moi qui aime être discrète ^^’
        Mais en fait je ne renoue avec rien, je n’ai jamais trop lu dans des cafés ou autres (sauf à Decitre ;D), avant, dans mon jeune âge, je lisais beaucoup chez moi ou dans les transports en commun mais ces derniers temps je lis bien trop peu donc j’en profite d’avoir ce créneau « libre » pour au moins avoir ce temps de lecture!

        • Tu te planques dans le fond de la salle et tu auras la paix !!!! mais lire dans un café force le respect !!! tu te mets ton I-Pod sur les oreilles et hop le tour est joué !!

  10. Je suis donc passée à la presse et j’ai trouvé un numéro des Inrocks sur le festival America pour info;).
    J’aime beaucoup « ça balance à Paris » mais le week-end difficile de visionner quelque chose dans le calme avec mon Korrigan.

    • Il faut aussi que je réclame le silence pour parvenir à suivre « ça balance à Paris » mais c’est comme le masque et la plume du dimanche soir, un rituel !!!

  11. Ah bah le Neil Gaiman est assez sympa ! Je m’attendais à un truc mega Tim Burton mais c’est un peu moins ça. Tout de même c’est une belle histoire !
    Arf ! j’ai râté « ça balance à Paris » ! Mince Pierre Lescure n’y est plus ? je l’aimais bien ! bon… Et avec Noleau ça change vraiment ou pas ?

    J’aime bien cette émission pour justement de bonnes critiques fondées !
    J’avais vu le magazine Lire mais à la vue de Nothomb et des 5€90 je l’ai remis à sa place !

    AH oui j’ai changé de blog (oui je sais encore ! mais je ne me sentais pas chez moi sur hautetfort alors…)
    bises ma belle !

    • Que d’infos en un seul commentaire !!!! j’ai rentré la nouvelle adresse de ton blog dans mon google reader ! il est très beau ce nouveau chez toi ! 😉

  12. Intéressant… comme d’habitude…
    Mais je suis étonnée, admirative et « inquiète » me mettant à ta place cinq minutes à propos de cette « prison » dans laquelle tu t’enfermes.
    Avec un blog, tu es libre de publier ou pas quotidiennement. Personne ne t’attend (personne, y compris toi même) alors qu’avec un journal, tu te « dois » de publier, et ce plusieurs fois par jour même. Donc tu es obligée de passer par la case « ordi ».

    Désolée pour les guillemets mais je peine à trouver les mots justes
    BIses

    • Je pense que pour le journal c’est un peu pareil ! il arrive des jours où l’on n’a pas forcément envie d’écrire, enfin je crois 😉 ! Tu sais j’ai tenu un journal de l’âge de 13 ans à 24 ou 25 ans, de façon très régulière, j’écrivais dans mon lit le soir, j’ai arrêté quand je me suis mise en couple… mais cela me manquait, me manque… ce journal c’est aussi une façon de renouer avec cette écriture quotidienne… et puis j’ai toujours aimé écrire, cela ne m’est ni douloureux ni angoissant, bien au contraire, j’ai l’impression au contraire que je me libère… ces derniers mois j’ai la sensation de me réapproprier, après les grossesses, les enfants qui maintenant commencent à demander moins d’attention de chaque instant, je retrouve le plaisir de la solitude, de la lecture et maintenant de l’écriture. Tu sais pour les textes que j’ai écrits pour les harlequinades, j’ai ressenti un réel plaisir à créer et écrire cette histoire, et ce qu’il y a de fantastique ce sont les commentaires que certaines ont laissés, je me suis dit que finalement j’avais peut-être un peu cette capacité à écrire… écrire ce journal c’est comme un entraînement, on verra ce que cela donnera sur la durée, mais non, l’écriture ne m’enferme pas, bien au contraire…

  13. C’est vrai que tu écris de manière très fluide, parvenant à donner une dimension intime à ta vie de lectrice mais aussi dans ce que tu offres aux lecteurs.
    J’aime beaucoup te trouver ici, différente et tellement aussi toi – même. Cela me donne envie d’être ta copine/voisine, te retrouver au troquet ou pour le thé.
    Je suis devenue addict à ce blog!!

    Et, en me baladant assez régulièrement sur des blogs de lectrices, je constate qu’ici il y a finalement plus d’échanges sur la lecture qu’ailleurs; enfin qu’il m’est plus facile de commenter ici que n’importe où ailleurs. Il y a un suivi de lectrice. Je m’identifie aussi plus facilement, cela me rassure.
    J’ai davantage envie de lire ou relise certaines oeuvres.

    J’aime vraiment.
    Et je ne veux pas que tu arrêtes 😉
    Alors, me voici TRES rassurée par ta réponse!

    PS: j’ai hâte quelquefois qu’Octave soit déjà plus autonome car j’ai envie de me retrouver un peu plus qu’une poignée d’heures par semaine!!!

    • Il y a eu un déclic je crois avec le billet que j’ai fait sur le roman d’Isabelle Monnin… et puis il y a eu celui sur la bio de Sand… je ne sais pas exactement comment le nommer ce déclic, mais il s’est passé quelque chose, comme une rencontre… les commentaires sur le billet sur le roman de Monnin étaient bouleversants, sincères, j’ai reçu des mails perso aussi, tout cela m’a fait réfléchir à cette pratique du blog, à la lecture, à notre façon de lire, et de vivre la lecture… je crois que l’idée de ce journal vient aussi de cela !
      J’ai remarqué aussi que les commentaires ici étaient différents, plus denses, comme s’il y avait une identification qui se faisait entre les personnes qui me lisent et moi ! c’est assez troublant ! mais tu as raison aussi, je crois être différente ici ! ce qui est étonnant finalement c’est tout ce qui se passe aussi et peut-être surtout dans les commentaires, c’est comme quand on se trouve à boire un coup après avoir vu un bon film (attention je n’associe pas mon blog à un bon film, c’est une image, non je ne prends pas la grosse tête !!!!).

      Oh tu sais moi aussi j’aimerais que tu sois ma copine/voisine, tu viendrais prendre un thé, ou un café on papoterait, ce serait génial ! mais je suis sûre que nous arriverons à nous rencontrer « en vrai » !!! malheureusement pour la Toussaint, ce n’est pas possible je pars en Bretagne !!!

  14. Tu sais qu’avec ton projet de journal, tu chatouilles un peu mon envie d’écrire…! Pour l’instnat, je me contente des Impromptus, reprendre tranquillement l’habitude de pianoter, et après, peut être… Mais si j’aime la forme que tu y mets, je n’ai pas envie d’en faire une copie… Donc patience, peut être trouverai-je un format adapté qui répondra à mes envies ! 😉

    • Parfois on a des envies mais il faut attendre une certaine maturation pour trouver la forme, je comprends très bien ce que tu veux dire ! 🙂

Un petit mot sera le bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s