Lundi 12 Septembre 2011 : Lecture à voix haute

18h51

Aujourd’hui je n’avais pas d’autres envies que lire. Je me suis donc installée confortablement dans mon canapé, un coussin pour reposer ma nuque, les pieds en éventail. Mais très vite, j’ai senti mes paupières s’alourdir, et il était hors de question que je les laisse se fermer une fois de plus. Alors j’ai lu, mais à voix haute.

Aujourd’hui nous lisons très peu à voix haute. Plusieurs spectacles se sont créés depuis les lectures de Céline par Fabrice Luchini, mais la lecture à voix haute a tendance à disparaître dans les familles… enfin pas tout à fait… quand nous avons des enfants, la lecture de l’histoire du soir est, sans doute, l’ultime lecture à voix haute que nous nous accordons. Et c’est bien dommage finalement.

Dans les siècles passés, quand ni la radio, ni la télévision et encore moins internet régnaient en maître, toute la famille se réunissait au salon, l’un prenait un livre et se mettait à lire à haute voix pendant que les autres membres de la famille s’occupaient diversement. La voix du lecteur faisait entendre le texte, l’histoire se déroulait paisiblement.

Jean-Baptiste Greuze La Lecture de la Bible (1755)

Les scènes de lectures familiales sont assez fréquentes en peinture au fil des siècles, mais c’est toujours dans la peau de la lectrice, plus que dans celle qui écoute, que j’ai envie de me glisser. Dans la correspondance de George Sand, on trouve plusieurs passages où Sand raconte la lecture du soir, le dernier roman de Balzac, ou celui qu’elle était en train d’écrire, s’en suivaient alors de longues conversations autour du roman.

Berthe Morisot La Lecture (1869)

Nous avons perdu cette habitude et avec elle, sans doute, cette capacité de faire vivre, résonner un texte, le rendre expressif. Je suis de ceux qui lisent dans leur tête, prononcent les mots mentalement. J’entends donc cette musique des phrases, mais la lecture à voix haute n’est pas exactement une lecture mentale.

J’ai toujours aimé lire à voix haute, mettre le ton, imaginer les inflexions de la voix des différents personnages. Je me souviens qu’enfant, en classe, ma maîtresse de CE2 nous faisait venir au bureau pour lire à voix haute, et nous enregistrait pour que nous prenions conscience des fautes que nous faisions. Je me souviens aussi que je m’exerçais, seule dans ma chambre, à lire une page sans buter sur un mot, sans hésiter.

Cette après-midi j’ai donc lu, pendant une heure, à voix haute, et le texte m’est apparu différent, et peut-être ai-je mieux compris l’intention de l’auteur, et j’ai pris plaisir à lire ce livre qui, pourtant, depuis son commencement, me semblait tourner en rond. Soudain, j’ai compris (enfin je crois), que finalement, ce style particulier avait quelque chose à voir avec les voix off qui parfois résument des ellipses temporelles au cinéma. J’ai pensé à la voix off de César et Rosalie, la voix de Michel Piccoli, évoquant la vie de César après le départ de Rosalie… Cela m’est apparu soudainement : ce roman où le cinéma est si présent, ce roman écrit par une scénariste, adopte, finalement, le style de la voix off. Et réaliser cela, m’a soudain permis de mieux l’apprécier.

19 réflexions au sujet de « Lundi 12 Septembre 2011 : Lecture à voix haute »

  1. J’ai aussi eu l’idée de lire à voix haute hier quelques pages de «Persuasion» de Jane Austen. La fatigue se pointant, ça a certainement injecté une dose de dynamisme dans ma lecture. Je compte bien répéter l’expérience lorsque mes lectures s’y prêteront.

  2. Etudiante je lisais à voix haute en espérant que mon cours passerait mieux…ce n’était pas le cas !
    Il m’arrive de marmonner des phrases de mon roman quand quelqu’un parle à côté de moi, car mon esprit vagabond à tendance à me laisser lire, tout en écoutant les dialogues autour…
    je me rappelle petite, ma mère me lisait mes walt disney, dehors pendant l’été…je me souviens de la petite sirène par la voix de ma mère…ce livre je ne le verrai jamais autrement qu’avec la voix de ma mère…
    cool de voir que tu te lances enfin dans ce fameux roman, come quoi…rien n’est perdu ! 😉

    • Pour mémoriser mes cours je les réécrivais plusieurs fois, mais ça fait mal à la main droite !
      C’est merveilleux ces souvenirs de lectures du soir ! j’aime beaucoup le faire pour mes enfants, et ils adorent ça !

  3. J’ai comme toi cette petite voix qui « parle » en moi quand je lis… mais j’aime aussi tout particulièrement lire à voix haute pour que les mots impactent mieux… Je ne le fais pas systématiquement, mais c’est vrai que le roman que je lis alors s’en trouve parfois emprunt d’une autre tonalité…
    Ma dernière lecture à voix haute date du week-end dernier : la préface de « L’Éducation Sentimentale » de Flaubert que mon fils doit étudier mais qu’il avait la flemme de lire vu qu’elle faisait plus de 30 pages et que, déjà que le livre en lui-même ne l’inspire pas des masses, ben il trouvait ça bien trop long à lire… Moi je pensais que ce serait un plus pour lui de le lire, afin de comprendre mieux les intentions de l’auteur… Mais sa prof lui a dit aujourd’hui qu’elle même ne lisait les préfaces qu’après avoir lu le livre… Dans ce cas, pourquoi faire des préfaces? Ne lisons plus que des postface! 😉

    • Paradoxalement moi aussi je lis les préface après la lecture du roman car très souvent les analyses en disent trop sur le roman, et comme on ne l’a pas encore lu on ne saisit pas forcément toutes les références ! mais de toute façon avant ou après, lire la préface est un plus, je trouve !

  4. Alors, là, j’avoue que ce billet m’interroge beaucoup ! Tu dis que tu fais partie de ceux « qui lisent dans leur tête, qui prononcent les mots mentalement ».

    Et là, énorme choc :

    – Je ne me suis JAMAIS posée la question de savoir si les autres lisaient différemment de moi !!
    – Je réalise que tout le monde ne lit PAS dans sa tête en prononçant les mots mentalement !!

    P.S : Tu es sure que tout le monde ne lit pas ainsi ?? je veux dire, est ce qu’il y a des études là dessus ??

    P.S 2 : au cas où tu te poses la question, mon commentaire est (vraiment !) au premier degré..Je suis estomaquée de réaliser que peut être tout le monde ne lit pas ainsi…Tu peux être sure que je pose la question à la prochaine réunion du Club !!

    P.S 3: Est-ce que mon commentaire est aussi pathétique qu’il me semble être quand je le relis ??

    • 🙂
      Oui Sandra, je sais que certains lecteurs « photographient » les mots et ne les prononcent pas, je ne sais pas exactement comment ils font, moi je n’y arrive pas sur la distance, j’ai l’impression de ne rien comprendre. D’après ce qu’on m’en a dit, cela entraine une lecture beaucoup plus rapide, je crois que c’est une question d’habitude.
      et non ton com n’est pas pathétique !

      • Ta réponse me rassure et m’éclaire ! je trouve cela fou de ne m’être jamais posée cette question auparavant…Et je comprends ton explication de la « photographie » mais je me dis que la musique des mots, des phrases doit manquer, non ?

        Il faut maintenant que je discute avec quelqu’un qui lit ainsi pour lui demander son ressenti.

        En tout cas, merci de ce billet !!

  5. Quand un livre me touche, je relis des passages à voix haute et je m’en souviens longtemps, contrairement à ceux qui n’ont pas eu le passage « voix » mais j’ai jamais essayé quand je m’endormais, tiens bonne idée ! En même temps il faut être seul(e) dans la pièce… 😉

  6. J’avais découvert la lecture à voix haute l’année dernière en lisant une pièce de théâtre car je m’étais aperçue qu’ainsi je prenais davantage mon temps, j’essayais de comprendre les personnages pour prendre le bon ton, etc.

    Sinon avec mon homme nous avons pris l’habitude cette année de nous lire des livres à voix haute le soir : une manière de partager le même plaisir de la lecture, de prendre notre temps, et de passer un bon moment ensemble …

    La lecture à voix haute donne une résonance différente à ce qu’on lit, et parfois on se rend davantage compte d’une écriture désagréable par ce biais …

    En tout cas c’est aussi une bonne idée pour ne pas s’endormir sur son livre ! 😉

    • Avant d’avoir les enfants, quand nous faisions, mon homme et moi de longs trajets en voiture, je lui faisais la lecture de son roman en cours ! j’aimais beaucoup cela ! comme il ne lit essentiellement que des romans policiers, avec les enfants à l’arrière de la voiture, ce n’est plus guère possible maintenant ! j’aime bien votre idée de soirée lecture, le tout est de s’entendre sur le choix du livre, mais ça ne doit pas être plus compliqué que de se décider sur le choix du programme télé, et l’avantage c’est que l’offre romanesque est beaucoup plus vaste !

  7. Il y a une très belle scène comme ça dans « Cent ans » ou elle fait la lecture à toute la maisonnée… J’ai beaucoup aimé ce passage… J’allais souvent, quand Petit dernier était à la maternelle, faire la lecture à l’école (il y avait des journées atelier que les mamans faisaient) C’était sympa…. Evidemment j’ai beaucoup lu à mes enfants lorsqu’ils étaient petits, maintenant qu’ils sont assez grands pour le faire eux même c’est vrai que ça m’arrive moins… Et peut-être un jour plus du tout… Pour ma part je trouve que c’est beaucoup plus fatiguant de lire à voix haute. Mais c’est une impression personnelle…
    Bonne soirée George

    • C’est vrai que c’est plus fatigant, et que la lecture est plus lente à voix haute, c’est sans aucun doute une autre forme de lecture, mais elle me plait aussi pour ce partage immédiat qu’elle procure, soit avec le texte quand on est seul à lire, soit avec le texte et les autres, quand on lit devant une assemblée ! observer la réaction des auditeurs doit être fantastique !

  8. Pour ma part, je ne comprends rien à ce que je lis quand je lis à haute voix, et j’ai du mal à me concentrer sur le texte quand on me fait la lecture. Si je lis ou on me lit un texte à voix haute, je saisirai l’idée générale, en faisant un petit effort, mais, pour apprécier la beauté de l’écriture, j’ai impérativement besoin de faire par moi-même une lecture silencieuse.
    En revanche, j’adore faire la lecture au petit et je regretterai beaucoup quand il ne me demandera plus de le faire!
    Mon père ne lit pas les mots dans sa tête, et il lit beaucoup plus vite que moi. Moi je n’aimerais pas savoir faire ça car j’aurais peur de ne plus arriver à apprécier la saveur des livres. Je trouve déjà que je vais trop vite. Je suis incapable d’apprécier de la poésie, par exemple. Maos peut-être que je me fais des idées?

    P.S. : Pour rebondir sur ton billet et nos échanges de l’autre jour, je suis restée connectée 3 heures sur cette page parce que j’ai écrit un commentaire à rallonge, mais aussi parce que je me suis interrompue le temps de « fabriquer un livre » pour le jeune homme et de vérifier que l’odeur de caramel que je sentais n’était pas le signe que ma soupe était en train de brûler… mais entre deux, je t’ai lue quand même! 😉

    • Comme toi je n’arrive pas à suivre bien longtemps quand on fait la lecture, j’ai tendance à avoir les pensées qui batifolent ! par contre, quand je lis à voix haute, il me semble être encore plus attentive au texte ! Pour la lecture photographique, je ne parviens pas non plus à retenir ce que je lis, je pense que c’est une question d’habitude et d’apprentissage ! mais je suis trop habituée à lire les mots, maintenant pour pouvoir faire autrement !

      J’espère bien que tu m’as lu ? mais tu sais par exemple aujourd’hui, je suis restée au moins 2h sur une page de ton blog, l’onglet était ouvert, j’ai lu le billet, suis passé à autre chose, y suis revenue etc. 🙂

  9. J’avais raté ce billet (et pour cause, j’étais en Inde !!). Autant je n’aime pas qu’on me fasse la lecture, autant j’adore le faire pour les autres. Je le faisais beaucoup lorsque je faisais du babysitting et j’attends de pouvoir le faire à mes enfants (quand…). Mais je réalise que parfois aussi je lis à voix haute pour moi, quand je lis en anglais, j’aime entendre la langue.

Un petit mot sera le bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s