Dimanche 6 Novembre 2011 : Prendre de la hauteur !

14h04

Après une fin de semaine migraineuse, j’ai entamé un week-end plein d’élan et d’énergie. Et il me fallait bien cela pour retrouver mes marques après dix jours d’absence sur les blogs.

Aujourd’hui j’ai envie de faire un peu le point sur ce journal.

Ce journal a donc été créé en décembre dernier et va bientôt fêter sa première année d’existence. Je pourrais attendre le mois prochain pour faire un petit bilan, mais j’ai envie d’en parler aujourd’hui, donc j’en parle. L’objectif de ce journal est de rendre compte de la vie à la fois d’une lectrice et d’une blogueuse, voire des deux à la fois : interrogations donc sur le fonctionnement des blogs, sur les lectures sur, comme je le disais à sa création, les dessous d’un blog de lecture. Mais, je me rends compte ces derniers temps, alors que je publie ici moins souvent qu’à mon tour, que ce petit blog prend une direction un peu différente et que je le laisse faire. Un an, c’est peu et c’est aussi beaucoup, et le risque est bien sûr d’être répétitif.


Ces derniers temps, j’ai donc fait des billets qui s’orientaient davantage sur des thèmes liés à la lecture ou au blog, et moins sur le compte-rendu d’une journée, d’où des billets publiés de façon espacée. La tournure du blog s’est faite un peu d’elle-même et je constate que cela me convient. Je viens ici pour écrire finalement plus librement et pas forcément à partir d’une lecture, mais plus généralement autour de la littérature et du blog. L’envie d’écrire est premier, puis l’envie d’évoquer tel ou tel point. Je constate, que souvent, je laisse le titre en attente, en attente de l’écriture du billet, car souvent je ne sais pas vraiment ce que je vais écrire, mais j’écris, les mots viennent et le sujet se précise. Le blog de lecture est lié aux livres lus, ici je recherche autre chose, une écriture plus large sur la littérature, ma pratique du blog. C’est une fenêtre ouverte sur mes interrogations personnelles. Ce que j’aime sur ce blog ce sont aussi les commentaires qu’il suscite. En effet, les commentaires postés ici semblent souvent plus libres et aussi plus personnels, et sont souvent passionnants, plus riches que ceux laissés sur le blog de lecture. J’aime aussi son côté confidentiel. Car contrairement au blog de lecture, ce blog est peu fréquenté avec une moyenne de 50 visiteurs uniques, ce qui est bien moins que mon blog principal qui compte dix fois plus de visiteurs uniques en moyenne. J’aime cela, ce comité réduit, cette intimité
. Je m’y sens moins exposée, plus face à moi-même, et ça fait du bien. Chacun de mes blogs m’apporte un plaisir particulier et je suis convaincue que les deux me sont nécessaires et se complètent mais ne peuvent se mêler et doivent rester indépendants (enfin plus ou moins, puisque l’un dépend de l’autre malgré tout!).

Cependant, je reste encore un peu insatisfaite, n’ayant pas réellement trouvé la formule que je recherche vraiment, mais ayant un mal fou à la définir. Ma recherche n’a donc pas encore abouti, mais je laisse faire, je me dis qu’avec le temps les choses vont se mettre en place d’elles-mêmes, que je vais abandonner des sujets qui ne m’inspireront plus, pour en trouver d’autres, et, de fil en aiguille, peut-être parviendrai-je au journal tel que je le souhaite. Il faut que les choses murissent d’elles-mêmes et se digèrent, et sans doute un an est-il encore trop peu pour cela.

Mais ce qui m’importe surtout avec ce blog est d’avoir la possibilité de prendre du recul et notamment du recul par rapport à ma pratique du blog. Avec ce journal, je prends de la distance et je regarde le blog et la blogo sous un autre angle, je change de point de vue, je sors la tête de l’eau et j’essaie de réfléchir, et pour moi c’est essentiel, relever la tête du guidon pour garder un esprit critique, prendre de la hauteur. Car mon sens critique s’il s’exerce la plupart du temps sur les livres des autres, ne doit pas m’épargner… c’est donc sans doute vers cela que je tends de plus en plus, un regard distancié sur ma façon de lire et de bloguer…

à Suivre…

[Illustration : 1. Femme à la fenêtre (1822), Carl Caspar Friedrich ; 2. Femme au soleil couchant vers 1818-1820, du même]

18 réflexions au sujet de « Dimanche 6 Novembre 2011 : Prendre de la hauteur ! »

  1. J’aime beaucoup ce que tu fais sur cette page. Même si je commente assez rarement (je n’ai pas très souvent une opinion à faire partager !), j’aime suivre tes réflexions sur la lecture, la littérature et les blogs.
    Quelque soit la forme que cela prendra, j’espère que tu continueras cette page.

  2. J’avoue que je préfère commenter ici, là où il y a moins de passage, quand j’ai quelque chose à dire d’un peu long. J’ai l’impression d’être moins noyée dans la masse et d’écrire des commentaires plus personnels en effet. Et j’aime bien aussi y lire tes billets d’humeur, le voyage de ton marque page ou ton avis du moment 🙂

  3. Et c’est finalement aussi le rôle d’un blog de répercuter ses interrogations personnelles. Tu reviens aux fondamentaux du « journal ».
    J’aime aussi beaucoup te lire ici.

  4. De même. Je ne commente pas forcément (loin s’en faut!) mais j’apprécie de te lire et tes argumentations sensées et sensibles. En fait je trouve que je te connais mieux à travers ce « blog journal » et c’est une sacré chance! Je t’embrasse

  5. J’avais l’impression que tu étais en train d’ébaucher ici ce projet de débat dont tu avais émis l’idée il y a quelques mois sur l’autre blog.
    Les thèmes que tu abordes en tout cas sont intéressants. Et les commentaires aussi. En réfléchissant sur tes pratiques, tu nous invites à nous interroger sur les nôtres aussi. Et ça laisse plus matière à s’exprimer que les livres où au-delà du j’ai (pas) aimé/ j’ai (pas) envie de le lire, il n’y a pas forcément lieu de s’étendre démesurément à moins de répéter les billets qu’on a éventuellement pu écrire.

    • l’idée du débat est toujours là, mais il faut que je trouve une forme et un sujet !
      Le retour des commentaires est très intéressant pour moi aussi, car ils viennent enrichir ma réflexion et souvent permettent d’aller plus loin, c’est donc un réel échange. Pour les commentaires sur les blogs de lecture, je regrette souvent que l’on ne soulève pas plus de réflexions,qu’il n’y ait pas d’échange sur les interprétations ou autre…

  6. Bravo pour ce blog plus personnel; je prends toujours beaucoup de plaisir à vous lire que ce soit ici où sur l’autre blog. Je trouve cela courageux de prendre du temps pour nourrir au quotidien ces blogs qui sont très enrichissants.

  7. Tu le sais j’aime beaucoup passer ici et j’aime le fait de trouver un autre aspect de ta personne dans ses pages, et, comme il est dit plus haut, de voir une George un peu plus personnelle (pas trop !) mais autre que la critique et dévoreuse de livres…ça me plait beaucoup…garde nous ces pages bien au chaud…ah et sinon c’est marrant ta basse fréquentation ressemble beaucoup à la mienne le plus couramment, ça m’a fait sourire !

  8. Moi, je suis toujours aussi fan de ce blog-journal. J’aime y lire tes articles sur la lecture mais aussi ceux qui concernent d’autres sujets. Même si tu as moins de visiteurs sur ce blog, je suis contente qu’il soit toujours là. J’aime beaucoup son côté intimiste presque comme un journal intime que j’ouvrirais presque tous les jours pour connaître tes humeurs du jour et donc pour te connaitre davantage un peu plus tous les jours. Alors vas-y ; continues à nous régaler. J’en demande encore et encore plus. Merci pour ce blog, George. Bises.

Un petit mot sera le bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s