Lundi 1er Octobre 2012 – 18h01

Comme prévu, j’ai donc commencé Arsène cet après-midi. J’en ai lu, pour l’instant un peu plus de la moitié. En commençant la lecture de ce roman, j’ai également entamé un nouveau cahier de lecture, le 9e du nom depuis l’ouverture du blog. 

Pour moi, chaque changement de cahier est un peu symbolique, c’est un peu une nouvelle étape. N°8 fut un peu moins bien tenu que les précédents. J’ai délaissé le sommaire de la première page que je tenais pourtant régulièrement dans les précédents cahiers. J’ai aussi dérogé à ma règle « une page recto-verso par livre », ce qui fait que ce cahier a eu une vie plus longue et plus remplie (7 mois au lieu souvent de 5 en moyenne et 58 livres au lieu d’une quarantaine en moyenne).

Par contre je reste fidèle à mes petites manies : utilisation exclusive du crayon à papier – inscription obligatoire de la date de début et de fin de lecture – note des challenges dans lesquels le livre peut s’inscrire – en fin de lecture seulement inscrire le nombre de page et l’entourer. Sinon, pour ce qui est des notes en elles-mêmes c’est un peu l’anarchie comme vous pouvez le constater : écriture de chat – ratures à gogo – expression dans un français très approximatif – remarques abrégées que je dois être la seule à comprendre (et encore parfois en me relisant j’ignore totalement ce que je voulais dire!) etc. etc.

Je note généralement les noms des personnages et, de plus en plus, quelques étapes de l’intrigue, mais rien n’est véritablement rédigé. Je ne note pas de citations, juste les pages où elles se trouvent. Ce qui est absurde en soi mais compréhensif dans le besoin d’aller vite pour ne pas interrompre trop longtemps ma lecture. Car, il faut le reconnaître, je n’écris dans mes cahiers de lecture que quand je lis ! Il ne m’arrive en effet jamais d’écrire dans mes cahiers en dehors de mon moment de lecture. D’où l’absence quasi totale de rédaction. La rédaction, la mise en forme, tout cela, c’est pour le blog. Car le cahier est évidemment un support essentiel pour la rédaction des billets qui paraîtront sur le blog. Même si je n’utilise pas toutes les notes, si parfois je vais plus loin dans la réflexion, ces notes me permettent d’organiser ma pensée, et, comme elles ont été prises sur le vif, permettent également de ne rien oublier (bon, ça ce n’est pas encore totalement gagné!).

Je dis donc au revoir à N°8 et accueille avec plaisir N°9 :

Ah oui, une dernière chose. Tous mes cahiers de lecture ont exactement le même format. Il sont édités par Atomic Soda.Ce qui me déprime un peu c’est que je pense avoir presque acheté tous leurs modèles.

Publicités

23 réflexions au sujet de « Lundi 1er Octobre 2012 – 18h01 »

  1. Mais il y a bien d’autres marques qui font ce même format…
    de mon côté je tente le carnet de lecture, ça me prend de temps à autre, mais pour tout de dire, je n’arrive pas à suivre ce rythme longtemps…ça me coupe dans ma lecture, même quand je suis brève, ou alors je me dis que ce serait bien de noter tel ou tel truc et puis je pense finir la page avant, et au final les pages se tournent et je ne note rien !

    • Je te rassure moi aussi parfois je me dis « il faut que je le note ça » et puis pfff ça s’évapore ! mais mon cahier est toujours en osmose avec mon livre en cours, des inséparables le temps de la lecture !

  2. J’admire le fait que tu puisses tenir un carnet de notes systématiquement sur chacune de tes lectures. Moi je ne lis jamais au même endroit et, si je voulais être aussi rigoureuse, il me faudrait lire uniquement en journée, tranquillement assisse dans mon fauteuil du salon avec ma petite table à côté et mon carnet posé ouvert dessus… Mais parfois, j’aime noter quelques phrases, je m’arrête et je prends le temps de le faire… Mais ce n’est pas systématique. par contre, maintenant j’ai pris l’habitude de noter discrètement dans mon livre le mois et l’année de sa lecture…

    • Moi aussi je lis un peu partout, d’où l’écriture de chat et toute penchée dans mon cahier. Parfois mon cahier sert même de MP. C’est une vieille habitude d’étudiante de lettres que j’ai reprise avec le blog, c’est comme le vélo ça ne s’oublie pas ! 😉

  3. je ne tiens plus de carnet de lecture depuis que j’ai quitté la fac, je suis donc moins rigoureuse que toi, ce qui explique que mes billets soient moins bons que les tiens aussi. J’écris mes articles en général tout de suite après la lecture, quand mes souvenirs sont encore frais, mais du coup je pense que j’oublie plein de choses au passage, à méditer donc !

    • Moi aussi j’écris mes billets très rapidement après la fin de ma lecture, quand je suis encore dans l’ambiance du livre, et pour le cahier je m’en sers plus comme pense-bête, ce qui m’est très utile quand je fais traîner une lecture.

    • J’adore les cahiers remplis de notes. Je ne sais pas si je les relirai mais les savoir là me fait du bien, je me dis au moins si mon blog disparaît il restera ces cahiers !

  4. Chouette article ! Voulant suivre votre exemple, j’avais inauguré un carnet mais je me suis vite rendue compte que c’était pas la manière dont je fonctionnais … je suis plutôt du genre à prendre des notes une fois ma lecture finie, sachant que je rédige les articles bien plus tard … Et ça fonctionne très bien ! et je mets des post-its (ahem normalement) pour les citations ..
    Mais j’aime bien l’idée des carnets, pour garder une trace ! :=)

    • C’est vrai que chacune trouve sa propre méthode. Je rédige mes billets dans la foulée de la lecture, et je déteste faire des brouillons à recopier, parce qu’en général je rechange tout au moment de passer « au propre », donc pour moi c’est du temps perdu. Je ne fais jamais de brouillon ou alors le brouillon on peut dire que c’est mon cahier, ce qui ne veut pas dire que je publie le billet sous son premier jet, car je passe souvent 1 à 2h à écrire un billet !
      Et oui la trace pour moi est super importante c’est pour cela que je trouve fou que Lili jette ses cahiers !

      • C’est pas vraiment un brouillon que je rédige. En fait pas du tout ! Ce sont juste des notes que je prends après. Et je m’en sers – ou pas – pour mon billet … C’est l’équivalent de tes notes au cours de la lecture, sauf que je regroupe tout après ! 😀

  5. C’est intéressant de voir comment on fonctionne les unes et les autres. Je ne trouve pas que ce soit absurde de ne noter que les numéros de pages des citations. Ca va plus vite que de les recopier une première fois dans le carnet et une deuxième sur WP et ça limite les risques d’erreur.
    J’ai hâte de lire ton avis sur Arsène qui me tente bien.

  6. C’est une chouette idée ! Je prends des notes sur des petits papiers que je glisse entre les pages et que je perds régulièrement.

Un petit mot sera le bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s