Samedi 8 Septembre 2012 – 18h58

Je suis dans une phase de lecture bof-bof et il faut que ça cesse. Les livres se succèdent mais ils ne me font aucun effet. Durant ma lecture je soupire sans cesse, je m’énerve, je me sens comme une personne affamée incapable de satisfaire sa faim. J’ai envie d’une lecture qui me donne envie, qui m’emporte, qui m’enthousiasme, sur laquelle j’aurais des tonnes de choses à dire, à disséquer, je suis en manque de densité, de profondeur, de réflexion.

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel m’a laissé de marbre. Ce journal intime est d’une platitude désespérante. J’ai vraiment du mal, je crois avec le style de mes contemporains. Quand tout est dit dans une phrase, quand il n’y a rien à creuser, rien à se mettre sous la dent, rien qui m’entraine à la réflexion, je me dis à quoi bon avoir écrit cela ? Je sais que j’ai une certaine exigence, que j’en attends sans doute trop, mais quand même, à ce point. Quand je suis si déçue par un livre, j’essaie de lire les avis des autres, mais je n’arrive pas à être d’accord avec eux. On pourra dire que je me braque, on n’aura pas forcément tort.

Alors la seule solution est de trancher dans le vif, de revenir à du lourd, du sûr, du qui ne déçoit pas, ou pas pour les mêmes raisons. J’ai pris la décision d’insérer un nouveau roman de ma PAL Noire :

Pour tout dire, je possédais déjà ce roman depuis longtemps (dans une autre collection et avec un autre titre : La Recluse de Wildfell Hall), mais la sortie récente en poche a ravivé ma curiosité, et j’avoue aussi que le format y est pour quelque chose. Plus futilement, je trouve la couverture magnifique. Mais c’est important une couverture de livre, ce sont déjà les prémices de l’ambiance du roman, un appel. Et cette femme sublime ainsi peinte m’intrigue.

Oui, revenir à Anne Brontë, c’est revenir à mes premiers frissons littéraires, c’est revenir du côté des Hurle-vent, du côté du château de Thornfield dans Jane Eyre, c’est espérer.

Je vais le commencer, là, ce soir.

Publicités

Vendredi 7 Septembre 2012 – 9h44

Je me suis réveillée en retard ce matin : 7h au lieu de 6, mais je ne me suis pas sentie frustrée, parce que je savais que je pourrais lire, récupérer mon heure de lecture matinale dès homme et enfants partis chacun à leur occupation. J’ai avalé un café à la table du petit déjeuner en leur compagnie, j’ai sorti les vêtements, coiffé les cheveux, ajusté les tenues, vérifié les cartables, fait des bisous, dit « travaillez bien et soyez sages », et je suis retournée me coucher emportant avec moi mon sempiternel petit-déjeuner.

Comme prévu, j’ai sorti de ma pile de livres, celle que je me suis constituée pour ce mois de septembre, un roman de la Rentrée Littéraire. Un roman qui ne fait même pas 200 pages, un roman sous forme de journal intime, et j’ai lu un peu plus d’une heure. Mon marque-page, ce matin, faisait du 100 pages à l’heure, facile, trop facile. Pas beaucoup d’intérêt dans cette lecture, si ce n’est, ici et là, quelques références à Virginia Woolf.

Je parviendrai peut-être à le finir dans la journée… J’aimerai rompre avec les lectures bof-bof qui se succèdent ces derniers temps, retrouver un livre qui me fasse réagir, en bien comme en mal, peut-être, mais qui provoque au moins une réaction.

Jeudi 6 Septembre 2012 – 13h et 18h33

Cette année, mes enfants étant inscrits dans la même école, sur le chemin du travail de mon mari, je me retrouve seule chez moi dès 8h. Cette confession personnelle, juste pour dire que cette petite heure gagnée, par rapport aux années précédentes, va me permettre de lire une heure de plus chaque matin. Jusqu’à maintenant je ne lisais que le matin à partir de 6h et jusqu’à 7h, avant le levé de ma famille, cette année, je pourrai retourner à ma lecture à 8h jusqu’à 8h30 ou 9h. J’ai donc expérimenté ce matin, cette petite heure gagnée et j’en ai profité pour mettre fin à ma lecture de Arlington Park.

(suite…)

Il me restait juste à vous donner une petite photo de ma fin de lecture, que voici :

Mon marque-page spécial Objectif PAL Noire va se reposer un peu avant de repartir vers un nouvel horizon !

Mercredi 5 Septembre 2012 – 19h12

Voilà deux jours que je suis plongée dans Arlington Park de Rachel Cusk. La lecture n’est pas évidente car les femmes qui peuplent ce roman sont toutes un peu névrosées et mal dans leur peau, mais plus ma lecture avance plus je me laisse aller dans cette histoire. Mon marque-page avance donc doucement mais surement, pas aussi rapidement que je le souhaiterais, mais la Rentrée des classes a quelque peu ralenti mon rythme.

Je pense cependant tenir mon calendrier, c’est-à-dire le finir avant le 15 septembre. Ensuite je lirai sans doute un nouveau roman de la Rentrée Littéraire, puis je commencerai le tome 3 de Millenium, même si je crains que ce roman ne me prenne beaucoup de temps.

Lundi 3 Septembre 2012 – 12h01

Ce matin, j’ai donc enfin commencé ma lecture de Arlington Park de Rachel Cusk. J’en ai lu le premier chapitre consacré au personnage de Juliet Randall. Difficile pour l’instant de savoir si ce roman va me plaire au bout de seulement une cinquantaine de pages, mais cela commence plutôt bien si ce n’est un incipit descriptif un peu long.

Avec ce compte-rendu, j’ai aussi eu envie de reprendre les photos du voyage du Marque-page, pour montrer l’avancée de ma lecture au fil des jours.

Enfin je vous présente la carte postale (à l’origine du logo) qui prendra place dans tous les livres que je lirai dans le cadre de cet objectif :

Dimanche 2 Septembre 2012 – 20h05

Les préparatifs de la rentrée scolaires battant leur plein, je n’ai guère encore eu l’occasion d’entamer mon roman de Cusk, d’autant que je n’ai pas encore fini ma lecture en cours : Pinocchio de Collodi dans le texte. Mais je devrais finir ma lecture italienne pour me lancer dans celle de Cusk sans doute demain matin.

Cet objectif, je m’en rends compte, me pousse, me donne de plus en plus envie de redécouvrir mes livres. Par exemple, cette après-midi j’ai repris les rencontres du Club des Lectrices et j’étais ravie que l’on se décide sur un roman qui figure dans ma PAL Noire : Le Labyrinthe du temps de Maxence Fermine. Ce roman va donc venir se rajouter à mon planning.

De même, le lancement du challenge d’Alice, auquel je me suis inscrite, sera une belle occasion de m’aider dans mon objectif et de choisir ainsi des livres plus facilement. Dans la liste que j’ai établie dans mon billet de présentation, plusieurs romans proviennent de ma PAL Noire, et ce sont eux que je choisirai en priorité.

Mais pour que tout cela avance, il ne faut qu’une chose : que je lise, et franchement ce n’est pas le plus désagréable.

Samedi 1er Septembre 2012 : Début officiel de l’Objectif PAL Noire avec Lor – 13h05

Aujourd’hui commence réellement le challenge que Lor et moi, nous sommes fixées pour cette année. Je vous en ai déjà parlé il y a quelques semaines, et il est temps aujourd’hui de commencer sérieusement ce journal du challenge.

Durant mes vacances, comme je l’avais prévu, j’ai essayé de lire le maximum de romans de la Rentrée pour me libérer du temps pour mes lectures palesques. En août, un roman est déjà sorti de ma PAL Noire mais il m’en reste encore 101 à lire, soit une année de lecture si je devais me consacrer uniquement à ma PAL Noire, mais ce ne sera pas le cas. Je vais essayer de m’en tenir à mon programme établi, mais espère pouvoir aller au-delà, bien qu’entre les SP de la Rentrée Littéraire qui m’arrivent un peu chaque jour, les livres prévus pour le Club des lectrices et les livres qui me tentent, je crains que cela fasse déjà pas mal. Surtout que, comme je l’avais également prévu, je ne suis pas parvenue à lire le tome 3 de Millenium, alors qu’une LC était fixée au 1er septembre.

Deux romans de la PAL Noire par mois me paraît un compromis acceptable, je vais tenter d’en lire un entre le 1er et le 15 de chaque mois, et le second entre le 16 et le 30. En plus de ces deux romans palesques, j’insérerai deux ou trois romans de la Rentrée, du moins pendant ces deux trois mois où la Rentrée Littéraire bat son plein.

Venant de terminer un gros pavé, j’ai envie de lire un roman de taille moyenne, donc je vais commencer par :

Mais auparavant il faut que je finisse Pinocchio de Collodi, que je lis en italien.