Vendredi 6 Avril 2012 (suite) : début du S.T.A.R (J1)

17h11

Depuis ce matin a débuté le S.T.A.R (Stop Talking And Read) organisé par Liyah. Il s’agit d’un marathon de lecture sur un mois. Le but est donc très simple, il suffit de lire et de noter le nombre de pages lues. Ce genre de marathon est très motivant et nous permet de trouver tous les moments propices à la lecture, même les plus improbables. Portée par la motivation des autres participants, je me surprends à sauter sur mon livre à chaque fois que je dois attendre ne serait-ce que quelques minutes. Comme ce journal est sensé relater ma vie de lectrice et de blogueuse, j’ai donc décidé de relater ici l’avancée de mon marathon.

Ce matin je me suis réveillée plus tard que d’habitude : 6h30 au lieu de 6h, je commençais donc le S.T.A.R avec une demi-heure de retard, d’autant que, pour une fois, mon fils cadet était très en forme dès mon et son réveil et dans ce cas-là il a tendance à ne pas me laisser lire tranquillement. Mais je me suis rattrapée cette après-midi. J’ai pu en effet lire une heure et demi, lecture entre-coupée par une attaque inopinée de Morphée, mais plusieurs dizaines de pages ont pu être tournées.

Pour commencer ce S.T.A.R, je suis plongée Le Temps de l’innocence d’Edith Wharton. J’ai donc repris ma lecture ce matin à la page 122/308. Je note ici ce chiffre pour m’en souvenir. Car ce marathon, c’est aussi un savant calcul de pages. Je ne sais pas encore exactement ce que je vais lire, je n’ai pas fait de liste, j’ai juste quelques titres en tête, des romans courts, quelques thrillers mais aussi un ou deux gros pavés.

Lors du dernier S.T.A.R en novembre 2011, mon résultat était le suivant : 2259 pages, 9 livres lus et 1 entamé. J’avais lu 6 pauvres pages en plus par rapport au STAR 2. J’espère faire encore mieux ce mois-ci, même si je pense avoir atteint une certaine limite.