Vendredi 7 Septembre 2012 – 9h44

Je me suis réveillée en retard ce matin : 7h au lieu de 6, mais je ne me suis pas sentie frustrée, parce que je savais que je pourrais lire, récupérer mon heure de lecture matinale dès homme et enfants partis chacun à leur occupation. J’ai avalé un café à la table du petit déjeuner en leur compagnie, j’ai sorti les vêtements, coiffé les cheveux, ajusté les tenues, vérifié les cartables, fait des bisous, dit « travaillez bien et soyez sages », et je suis retournée me coucher emportant avec moi mon sempiternel petit-déjeuner.

Comme prévu, j’ai sorti de ma pile de livres, celle que je me suis constituée pour ce mois de septembre, un roman de la Rentrée Littéraire. Un roman qui ne fait même pas 200 pages, un roman sous forme de journal intime, et j’ai lu un peu plus d’une heure. Mon marque-page, ce matin, faisait du 100 pages à l’heure, facile, trop facile. Pas beaucoup d’intérêt dans cette lecture, si ce n’est, ici et là, quelques références à Virginia Woolf.

Je parviendrai peut-être à le finir dans la journée… J’aimerai rompre avec les lectures bof-bof qui se succèdent ces derniers temps, retrouver un livre qui me fasse réagir, en bien comme en mal, peut-être, mais qui provoque au moins une réaction.

Publicités

Mercredi 15 Août 2012 : Deux lectures achevées – 9h29

9h29

Ce matin je me lève avec le bonheur d’avoir achevé mes deux lectures. Celle du roman de Véronique Olmi, hier soir, et celle du roman que je lisais depuis une semaine, ce matin. Ce furent deux lectures très différentes, mais deux lectures passionnantes.

Fait assez rare chez moi, je me retrouve donc avec deux billets à rédiger, donc sans doute à programmer. Concernant mes prochaines lectures, je vais emporter, durant mes dix jours de vacances, trois romans de la Rentrée Littéraire :

Je vais essayer de me tenir le plus à jour possible dans mes lectures des romans de la Rentrée, afin d’éviter de les cumuler et de me laisser déborder comme les années précédentes.

Lorsque je pars avec mon mari, je lis généralement davantage, car nous nous prélassons souvent au bord de la piscine pendant que les enfants barbotent, ou pendant la sieste en début d’après-midi ainsi que pendant l’apéro du soir. A mon retour, en espérant être parvenue à lire ces trois romans, je reprendrai mes lectures de ma PAL Noire.