Vendredi 15 Octobre 2010

9h07

La journée commence mal, j’ai un fond de migraine, dans l’oeil droit…. fichue migraine, avec cou douloureux et trapèze tendu…

Hier matin, j’ai donc terminé ma lecture d’Un bûcher sous la neige, je m’étais installée dans mon coin lecture, le soleil m’éclairant et me réchauffant derrière la vitre du bow-window…. une heure et demi de lecture que j’ai goûtée avec plaisir. Les dernières pages sont magnifiques, et ce roman tient du mythe… je regrette un peu d’avoir eu un exemplaire non corrigé, buter sur des coquilles et des invraisemblances gâche la lecture… je crois que c’est la dernière fois que je lis un roman dans ces conditions. Je trouve que ce n’est pas loyal envers l’auteur et envers le lecteur.

Hier j’ai donc repris Plage de Marie Sizun, avec bonheur. Cette femme, seule, perdue dans un petit village breton de bord de mer, attendant son amant, me plaît beaucoup. Je retrouve en elle, des sensations ressenties, des lieux de mon enfance, comme cette pointe du Raz, où je suis si souvent allée quand j’étais enfant, ces falaises balayées par le vent, surplombant la mer… j’aime ce style simple, évocateur, ces petits chapitres qui s’enchaînent… je pense le finir aujourd’hui si ma migraine me laisse un peu tranquille.

Nous sommes le 15 et j’aurais dû publier mon avis sur La Brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao de Junot Diaz… mais je ne l’ai toujours pas commencé… je suis un peu impétrée dans mes lectures communes…

15h31

Parfois la migraine a du bon… je me suis mise au lit avec Plage… les chats sont venus me rejoindre, ils ronronnaient gentillement à côté de moi… Je me suis replongée dans ce roman avec plaisir, voulant en connaître le dénouement, oubliant migraine, froid et grisaille de la journée… la dernière page s’est tournée avec regret… A présent, j’ai l’envie de lire d’autres romans de Marie Sizun, j’aime son style clair et sensible !

Ce soir, je commencerai donc un nouveau livre, je découvrirai un nouvel univers…