Lundi 8 Octobre – 15h46

Il pleut… Alors je lis, en compagnie d’Alfred qui s’est blotti sur le dossier du canapé. Je me suis fait un petit thé, parce que l’automne est décidément bien là, et qu’il fait bon de se réchauffer.

Dimanche prochain, le Club des lectrices est de retour, et pour l’occasion nous devons lire Le Labyrinthe du temps de Maxence Fermine. Pour ne pas interrompre ma lecture du roman de Sarah Waters, j’ai décidé de lire le Fermine en parallèle, dans la journée. Je viens donc de lire une centaine de pages en une heure. Ces romans font, tous les deux, partie de ma PAL Noire. L’Objectif PAL Noire bat donc son plein, en ce début d’octobre.

Ma lecture de Du bout des doigts n’a pas beaucoup avancé ce week-end, bien qu’il soit toujours aussi prenante.

Le Labyrinthe du temps, se lit vite, une lecture assez agréable et fluide pour l’instant, même si je ne ressens pas de réel enthousiasme.

Vendredi 5 Octobre 2012 – 18h48

Depuis hier, je suis donc plongée dans Du bout des doigts de Sarah Waters, et je me régale. Il fait partie de ces livres que l’on a envie d’emporter partout avec soi pour profiter de  la moindre minute disponible. Dès que je me replonge dans ma lecture j’ai l’impression de réintégrer un autre temps. Comme un film que l’on aurait mis sur pause, puis dont on continue le visionnage. Les personnages et l’atmosphère dans laquelle se déroule l’intrigue ressurgissent presque spontanément, et on oublie alors ce qui nous entoure. Mon marque-page se promène donc gentiment : 200 pages en deux jours, ce qui est pour moi un bon rythme.

Et dire que ce roman était dans ma PAL depuis 3 ans !

Ce midi j’ai reçu un livre que l’éditeur m’avait proposé en SP, comme il avait pour titre : Génération blogueuses, j’avais accepté de le recevoir.

Ce midi donc, je le reçois, le déballe et commence à le feuilleter : les premières pages sont consacrées à 50 blogs essentiellement de mode, de cuisine et de lifestyle. J’en connais quelques uns mais sans plus. Je m’étonne cependant que la couverture évoque des blogs dans plusieurs catégories : dont Lecture et que je n’en trouve aucun dans les présentations détaillées des 120 premières pages. Et puis à la fin je découvre un chapitre intitulé « Guide des blogs ». Je trouve enfin les catégories annoncées sur le bandeau du livre, quoique « Lecture » soit remplacé par « Les Blogs d’art et de culture ». Je parcours les listes d’URL des différents blogs, découvre celui de ma copine Hérisson… et soudain, je feuillette plus vite et tombe sur ça :

Mon sang n’a fait qu’un tour ! Mon blog y était ! Alors oui , il est un peu perdu au milieu des autres URL, mais c’est la première fois que mon blog est ainsi cité dans un ouvrage, et cela m’a fait très plaisir. En consultant les autres URL, et comme on peut le voir sur cette image, j’ai eu le plaisir de constater que le blog de quelques amies était également cité (Miss Alfie, Cryssilda, Aperto-libro, Madimado, Mango ou encore Leiloona). En tout une dizaine de blogs de lecture éparpillés dans cette catégorie culture un peu fourre-tout. Aucune de nous n’avait été prévenue, c’est moi-même qui, sur FB, ai annoncé la nouvelle aux copines.

Au-delà de voir son petit URL, le fait que mon blog soit cité dans ce livre a quelque chose d’un peu étrange, comme une reconnaissance partagée avec les autres blogs lecture que je suis de façon quotidienne. Alors bien sûr une dizaine de blogs lecture comparativement à la masse des blogs mode, shopping ou beauté, ce n’est vraiment pas grand chose. J’ai regretté que notre catégorie lecture ne soit pas plus représentée, mais sans doute cela viendra. La lecture parviendra-t-elle un jour à supplanter un jour les blogs mode ? Telle est la question. Plus encore, je regrette une fois de plus que l’image de la blogueuse soit sempiternellement associée à celle de la « modeuse », de la « cuisinière », de la « shoppeuse » ou encore de la blogueuse Beauté. On reste toujours dans les mêmes créneaux de la féminité, même si le Guide ouvre un peu les perceptives. Pourquoi l’annonce du bandeau n’est-il pas effectif à l’intérieur du livre ? Et pourquoi les blogs généralistes ne sont pas annoncés en Une ? Telles sont les questions qui me taraudent.

Mais je ne boude pas mon plaisir.

Jeudi 4 Octobre 2012 – 8h32

Il pleut à verse. J’entends le vent dans les arbres et les gouttes qui s’écrasent contre les vasistas et sur les dalles du jardin. Les chats veulent sortir, mais reviennent bien vite au bercail, leur pelage tout frais et tout mouillé. Ils ont l’air dépité, ils tournent en rond, me regardent avec l’air de dire : et maintenant on fait quoi ?

Et si on allait se recoucher, George ?

J’ai commencé, à peine effleuré hier, Du bout des doigts de Sarah Waters. Ce matin, entre 6h et 7h, j’ai continué ma lecture avec envie. Londres, XIXe, quartier Lant Street, le quartier des voleurs. Un autre siècle, un autre lieu.